100 boulevard Brune 75014 PARIS
01 42 80 96 99
c.t.r.c-idf@orange.fr

La loyauté des allégations d’économies d’énergie dans les objets domotiques.

Face à la multiplication des objets connectés dans le secteur de la domotique en matière de sécurité ou d’économies d’énergie dans les habitations, la Direction Générale de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a mené une enquête pour s’assurer de la loyauté des allégations, faites par les vendeurs et fabricants auprès des consommateurs et qui sont déterminantes de la décision d’achat de ces derniers.

La DGCCRF souhaite ainsi renforcer la protection des consommateurs en régulant les déclarations de ces vendeurs et fabricants qui ne doivent donc pas être trompeuses. Elle rappelle que les ‘’distributeurs d’objets connectés domotiques alléguant des économies d’énergie doivent informer les consommateurs en toute transparence du fondement de l’allégation, des conditions dans lesquelles les économies constatées ont été réalisées et de la possibilité effective pour l’acheteur potentiel de bénéficier du même avantage dans ses propres conditions d’usage’’.

Elle a procédé à des investigations notamment quant aux résultats attendus de ces appareils, qui sont en pratique difficilement vérifiables par les consommateurs en raison de la technicité du produit.

Elle a ciblé 10 distributeurs de thermostats connectés (dont cinq ayant leur siège en France) et axé leur contrôles sur la recherche de pratiques commerciales trompeuses relativement au rendement annoncé.

Le taux d’anomalie des résultats de 60% a conduit la DGCCRF à émettre cinq injonctions administratives et à dresser un procès-verbal.

 

Pour en savoir plus : Communiqué de presse de la DGCCRF du 18 novembre 2019

 

Source image : PIXABAY – ©geralt/pixabay
Source info : Site de la DGCCRF

 

© CTRC-IdF
17/01/2020
Mahjouba D