100 boulevard Brune 75014 PARIS
01 42 80 96 99
c.t.r.c-idf@orange.fr

APRES TROIS MOIS DE CONFINEMENT ET D’ARRÊT DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ; l’édito du Consolien n° 170

APRES TROIS MOIS DE CONFINEMENT ET D’ARRÊT DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE.

 

Les chiffres font peur :

Chute de 6 % du PIB au premier trimestre 2020. La pire performance trimestrielle depuis 1945.
Bond de 22.6 % du taux de chômage en France au mois d’avril 2020 avec 843 000 demandeurs d’emplois de catégorie A supplémentaires.
Aux Etats-Unis, pays qui ne bénéficie que d’une protection sociale très limitée, le taux de chômage atteint le niveau historique de 25 % des salariés. Cela donne une idée de la situation dans laquelle nous pourrions être sans notre système de protection sociale.
Ainsi après la crise sanitaire qui semble en train de se résorber, nous risquons d’entrer dans une crise économique et sociale d’une ampleur jamais connue.

 

Quelles conséquences pour les consommateurs ?

A court terme une multiplication des litiges pour des prestations qui n’ont pas pu être réalisées et que les prestataires refusent de rembourser, tels que :
Annulation de billets d’avion en particulier lorsque l’entreprise a relocalisé sa représentation locale dans son pays d’origine,
Réservations de salle annulées pour cause de confinement,
Facturation de prestations d’enseignements qui n’ont pas pu être menées,
Locations et déménagements annulés.
A moyen terme des difficultés financières importantes pour des personnes se retrouvant brutalement sans emploi :
Règlement de loyers et des charges locatives,
Échéances de crédits,
Engagements de charges (enseignement par exemple) ne pouvant plus être assurés.
A plus long terme, une explosion des dépôts de bilan de petites entreprises ne pouvant plus faire face à leurs charges ou s’adapter aux nouveaux contextes. Et comme on le sait la protection sociale des petits entrepreneurs est souvent mauvaise.

 

Quelles réponses face à cette situation ?

Au cours de ces derniers mois l’État a multiplié les aides, les ordonnances, les directives, les lois. Malheureusement l’État s’est peu soucié de la communication, de l’explication ou de l’accès aux consommateurs. De nombreuses aides ne sont pas utilisées par les ayants droits. Votre CTRC essaie de combler ces lacunes par des publications régulières à travers son site Web https://ctrc-iledefrance.fr/ ou ce Consolien trimestriel.
Ce trimestre sa pagination a été augmentée face à la multiplication de ces règlementations.

 

 

Hervé GAMBERT
Président du CTRC-IdF

Consulter, lire ou télécharger le Consolien n° 170 complet en cliquant : ici

Retrouver nos Consoliens du n° 131 au dernier Consolien en cliquant sur : https://ctrc-iledefrance.fr/documentation/consolien/

 

©CTRC-IdF
23/06/2020